Un contrat d’assurance vie constitue le meilleur moyen de rentabiliser une épargne à long terme. Elle permet de créer un capital par l’intermédiaire de versements fixes ou variables. Que faut-il savoir exactement sur ce produit d’épargne très apprécié par les Français ?

Qu’est-ce que l’assurance vie ?

L’assurance-vie est classée dans la catégorie placement financier en termes d’épargne bancaire. Si vous voulez disposer de plus d’informations, visitez le site https://www.epargnant30.fr/. Le capital constitué va engendrer éventuellement des bénéfices ou des pertes suivant le type de support choisi.

Les objectifs de la souscription à une assurance vie sont : la valorisation des capitaux, la réception de revenus complémentaires fiscalement avantageux, l’optimisation du transfert de patrimoine.

Comment choisir le support de l’assurance vie ?

Dans un contrat d’assurance vie, l’assurance vie se divise principalement en deux supports :

Un contrat d’assurance vie mono support implique le placement du capital sur un unique support : le fonds en euros. Ce fonds en euro est l’actif géré par les assureurs. L’investissement dans ce type de contrat est garanti par l’État. L’investissement effectué par le souscripteur ne peut être que fructueux.

Un contrat d’assurance vie multisupport, communément appelé unités de comptes ou UC ne garantissent pas le capital. Le souscripteur peut investir sur plusieurs supports à travers les UC comme les actions ou les obligations. Une unité de compte dépend de la variation constatée au niveau du marché financier.

Les avantages réels de la souscription à une assurance-vie

Souscrire à une assurance vie présente plusieurs avantages :

Sa flexibilité

L’assurance vie ne bloque pas le capital versé contrairement aux idées reçues partagées par quelques courtiers. Si une situation quotidienne réclame un retrait dans l’urgence, le fond reste disponible, mais à un montant plafonné. En ce qui concerne le mode de versement, il s’adapte suivant votre choix, de façon régulière ou ponctuelle. Le compte peut s’alimenter suivant la disponibilité de liquidité entre vos mains.

L’optimisation du patrimoine

Dans le cas d’un transfert de patrimoine, les avantages d’une assurance vie dépendent de l’âge du souscripteur. Avant 70 ans, les bénéficiaires jouissent d’un abattement plafonné par bénéficiaire sur le capital versé au décès, d’une taxe de 20 % après l’abattement. Dans le cas où, le capital atteint les 852 500 €, l’abattement peut aller jusqu’à 700 000 € et la taxe à 31.25 % au-delà de 852 500 €. Après 70 ans, les bénéficiaires auront des droits de succession sur la fraction des primes supérieures à 30 500 € et une exonération de droits de succession sur les gains.

Les avantages fiscaux

Dans le cas d’une souscription à long terme qui dépasse les quatre ans, l’assurance vie présente des avantages fiscaux très intéressants. Dans le cas d’un rachat de contrat d’assurance vie, la fiscalité est dégressive et porte sur les gains. Concrètement, le taux représente 35 % des bénéfices les quatre premières années, ensuite, il baisse à 15 % en allant vers les huit ans. À partir de huit ans, le taux est de 7,5 %. Une exonération s’applique au-delà d’un seuil imposé.

Catégories : Assurance

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *